Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie D'ANCENIS-SAINT-GÉRÉON

Recherche

Menu principal

ACTUALITÉS

AccueilRestez informésActualités
Envoyer à un ami

Un budget technique pour 2020

Publié le 28 janvier 2020
 - JPG - 51.7 ko (Nouvelle fenêtre)

En présentant le débat d’orientation budgétaire 2020, le dernier de ce mandat, le maire Jean-Michel Tobie a eu ces mots : « la maison est bien tenue ». Tous les indicateurs sont au vert et la fusion entre Ancenis et Saint-Géréon n’a occasionné ni dérives, ni dérapages. Pour les collectivités, 2020 marquera une profonde mutation au niveau de leurs ressources.

La taxe d’habitation sera totalement supprimée pour 80 % des contribuables. Elle sera compensée par divers dispositifs. La taxe foncière restera donc l’unique impôt général dont les taux seront votés par la commune. Pour ce qui concerne plus précisément Ancenis-Saint-Géréon, la ville bénéficiera toujours en 2020 des dotations d’État bonifiées grâce à la fusion (150 000 euros) et conservera les dotations de la COMPA.

Tous les indicateurs sont au vert
Fin 2019, la maîtrise des dépenses a été atteinte en cette première année de commune nouvelle. Le défi de la fusion a été relevé avec des conséquences positives pour les finances. C’est bien loin d’être le cas partout. Le maire a tenu à « féliciter les élus et l’ensemble des personnels municipaux, qui par leur travail quotidien, ont permis ces résultats tout en réalisant ou engageant la plupart des opérations inscrites au budget ». Cette maîtrise se concrétise par l’absence de recours à l’emprunt en 2019, ce qui fait baisser le ratio d’endettement à 2,5 ans, bien loin du seuil de prudence des 8 ans. La capacité d’autofinancement, c’est-àdire l’excédent des recettes de fonctionnement sur les dépenses, est de 26 % alors qu’il doit normalement être de 15 %. Enfin, la fiscalité locale reste nettement en dessous de la moyenne de la strate des villes de 10 à 20 000 habitants.

Un budget 2020 sans hausse d’impôts ni emprunt
Fin janvier, le budget 2020 doit être présenté. Il ne préemptera pas l’avenir et permettra au nouveau conseil municipal d’avoir une marge de manoeuvre pour engager de nouveaux projets à hauteur d’1M d’euros. Le budget présenté ne comprendra donc que les dépenses de fonctionnement et d’investissement courantes nécessaires au bon fonctionnement de la collectivité et les provisions prévues pour les opérations engagées. Il est construit sans hausse d’impôts et sans recours à l’emprunt.

Retour à la page précédente